Tkayes Style : La prévention routière au Maroc vue par les artistes

Tkayes Style, cela peut sonner comme un nom de marque, de biscuit ou de vêtement, mais en français cela veut dire : "Vas y mollo !" Chaque année la route fait davantage de dégâts avec des victimes de plus en plus jeunes. Une marque automobile pense avoir trouvé une solution pour rallier les jeunes à cette cause… 

Jeudi 25 septembre, Studio des Arts Vivants de Casablanca, la salle est comble, le mot semble être passé : c’est ce soir que Renault fait sa cérémonie de remise de prix pour la prévention routière. Si jusqu’ici la firme jugeait les meilleures affiches, cette année s’ajoute à cela la meilleure vidéo de prévention avec un nouveau concept le “Tkayes D9i9a”. 20 affiches ont été sélectionnées pour la finale ainsi que 9 vidéos et c’est Mohammed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a remis les prix en personne.

Le premier prix de Tkayes D9i9a a été remporté par Mehdi Doumaoui, grâce à son animation, où il dessinait une ceinture de sécurité aux conducteurs, un feu vert, un passage piéton, etc. tout ce dont ses petits personnages ont besoin avant de s’engager sur la route. Une animation simple, épurée et pleine de sens.

Le concours Tkayes Style a été remporté par Rachid Akli, Lamia El Abdellaoui à la deuxième place - deux anciens élèves de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels de Marrakech - puis Yassine Khmou pour la médaille de bronze.

Lamiae El Abdellaoui, qui a participé sur les conseils de son amie, confie à Yabiladi les raisons qui l'ont motivé : « On parle souvent d’accidents de la route en pensant aux voitures. Mais lorsque je vois le comportement des piétons, je me dis que le danger ne vient pas que des conducteurs, alors, en écrivant TKAYES, j’ai voulu faire passer un message sur un passage piéton que les gens ne voient pas toujours. » 

Derrière l’art, la réalité

L’importance d’une telle initiative réside dans l’ampleur du phénomène, les chiffres sont alarmants et augmentent d’année en année. 12 personnes meurent en moyenne, chaque jour, au Maroc ! Le nombre d’accidents de la route est 14 fois plus élevé qu’en France, 23,3 fois plus élevé qu’en Suède, 17,5 fois plus élevé qu’en Espagne et 11,7 fois plus élevé qu’aux États-Unis, d’après le journal le Matin.

L’alcoolémie est mise en cause dans 15% des cas. Ce qui ne correspond pas aux chiffres de l’OMS qui révèlent que la consommation d’alcool au Maroc aurait baissé entre 2003 et 2010 et serait inférieure à celle des pays cités plus haut. Il reste alors l’hypothèse du “chauffard’. Aurions-nous une majorité de gens qui ne savent pas bien conduire ? Lorsque nous savons que le permis de conduire au Maroc peut être obtenu en un temps record de quinze jours, il n’y a pas de doutes là-dessus.